Rechercher sur itirando.com
Accueil Jura Var Bretagne Conseils Contacts

  I    J0   J1   J2   J3   J4   J5   J6   J7   J8   J9   J10   J11   J12   J13   J14   J15   J16   J17   J18   J19   J20    C     Carte 1     Carte 2     Carte 3  
Version imprimable

> Ma randonnée dans les Alpes --> Chalet d'Anterne - Chamonix

Météo
Horaires
Nb d'heures de marche
(d'après topo-guide)
Altitude
mini/maxi
Dépenses
8h00 - 15h30
5h45
1010 m / 2368 m
8 €

Le merveilleux lac d'Anterne
Après une petite heure de montée, et toujours sous un soleil de plomb, j'arrive en vue du Lac d'Anterne. L'endroit est splendide, avec les alentours tout vert (on dirait qu'on a semé de la pelouse), des espèces de grandes falaises, l'eau transparente, le ciel bleu, le calme... Bref, un endroit paradisiaque.
Dans certains creux, il reste encore pas mal de neige, ce qui fait toujours une drôle d'impression en plein mois de juillet.
Il y a 2 pêcheurs de chaque côté du lac. Remarquez qu'il faut une sacrée motivation pour monter son attirail de pêche jusqu'ici. On y trouve principalement deux sortes de poissons : des truites et des ombres.

Extraits de : Alpes, Savoie Haute-Savoie - Gallimard
La vallée de Chamonix
Profonde entaille longue d'une vingtaine de kilomètres et ne dépassant pas 1,5 km de large, la vallée de Chamonix est dominée d'un côté par les aiguilles granitiques effilées, les glaciers et les calottes enneigées du massif du Mont-Blanc, de l'autre par la barrière rectiligne des sommets schisteux moins élancés des aiguilles Rouges. Pour entrer dans la vallée, la route Blanche s'élance au Fayet sur un impressionnant viaduc.

Le Mont-Blanc
Trente kilomètres de long, la moitié en largeur, le massif du Mont-Blanc n'occupe que peu de place au sein de la chaîne des Alpes. Pourtant, nulle part ailleurs en Europe la montagne n'offre pareille expression : forêts d'aiguilles parfaitement effilées, orgueilleuses pyramides, imposants dômes glaciaires, parois de granit, énormes glaciers... Jusqu'au XVIIIème siècle, seuls quelques audacieux osaient approcher ces monts maudits à la recherche de cristaux de roche. Ces hauts lieux, pensait-on, étaient peuplés de monstres et d'esprits malfaisants... Puis vinrent Windham, Pococke et Saussure... L'alpinisme était né. D'effrayant, le massif devint fascinant et irrésistible. A la fin du XIXème siècle, tous les grands sommets avaient été vaincus. Si le temps de l'exploration est à jamais révolu, les passionnés parviennent encore à réaliser des "premières", auxquelles ils donnent parfois leur nom.


Moëde Anterne
J'arrive maintenant au col d'Anterne. Un vent très frais s'engouffre dans ce passage. On a d'ici un très beau panorama sur la chaîne du Mont-Blanc qui barre l'horizon, avec au premier plan les Aiguilles rouges.
A partir de là, j'attaque une grande descente d'une heure et demie, durant laquelle je croise le refuge de Moëde Anterne (à ne pas confondre avec les Chalets d'Anterne d'où je viens, ce qui, d'après la gardienne, arrive très régulièrement...).

A la recherche d'un peu d'ombre...
A partir du pont d'Arlevé, cela remonte. Il y a beaucoup d'ombre la première demi-heure, puis plus rien. Il est midi lorsque j'arrive aux ruines d'Arlevé : j'espérais y trouver de l'ombre pour pouvoir déjeuner, mais il n'y a rien. Finalement j'arriverai à trouver un buisson ; j'ai de la chance car c'est la seule ombre qu'on puisse trouver dans le coin. Pas très loin, je peux même entendre chanter une petite cascade.

Le col du Brévent
Je repars : quelques petits nuages blancs se promènent maintenant dans le ciel. Plus loin, droit devant moi, j'aperçois le col du Brévent. D'ici, cela a l'air tellement abrupt que je me demande comment c'est possible d'arriver là-haut. Mais le chemin se dessine au fur et à mesure, et finalement j'arrive en haut plus rapidement que je ne pensais. Cette fois-ci on a une vue imprenable sur le Mont-Blanc, ses glaciers, ainsi que sur la ville de Chamonix.

Un nid douillet
Pour terminer ma marche du jour, il me reste seulement à descendre jusqu'au téléphérique de Planpraz, et aller jusqu'à Chamonix où ma tante Marie-Ange m'attend. Il sera alors 15h30.
Cela fait du bien de se faire un peu chouchouter. Tout d'abord je me rends compte que j'ai les talons en mauvais état (dû au terrain très accidenté d'aujourd'hui), et j'ai le droit à une crème faite maison, très efficace. Bon, je ne parle pas de la lessive, du bon restau, de la balade dans Chamonix, du lit moelleux... De plus, du balcon on a une vue imprenable sur le Mont-Blanc.

Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes
Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes
Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes        
retour en haut

  <<     >>  

Création site Internet -- Traiteur Seine-et-Marne -- Traiteur 77