Rechercher sur itirando.com
Accueil Jura Var Bretagne Conseils Contacts

  I    J0   J1   J2   J3   J4   J5   J6   J7   J8   J9   J10   J11   J12   J13   J14   J15   J16   J17   J18   J19   J20    C     Carte 1     Carte 2     Carte 3  
Version imprimable

> Ma randonnée dans les Alpes --> Tignes les Boisses - Bonneval-sur-Arc

Météo
Horaires
Nb d'heures de marche
(d'après topo-guide)
Altitude
mini/maxi
Dépenses
7h20 - 18h15
8h05
1783 m / 2764 m
61,10 €
(dont refuge : 29,00 €)

Résumé de la journée
Cette fois nous prenons le bus (gratuit) jusqu'à Tignes-le-Lac. Celui-ci met moins de 10 minutes pour faire le trajet... Nous entamons le parcours : c'est encore une grosse journée qui nous attend, avec plus de 8 heures de marche d'après le topo-guide, et une belle montée de près de 1000 m.
Quelques centaines de mètres après notre départ, Jacques aperçoit un putois. Zut, je l'ai loupé ce bestiau. Je me rattrape avec les marmottes, très nombreuses entre Tignes et Val-d'Isère.

Val-d'Isère
A 10 heures nous arrivons à Val-d'Isère. Il y a beaucoup de travaux dans cette ville. Après quelques courses, nous allons prendre un petit café. Enfin, moi je prends un petit café, mais Jacques n'a visiblement pas assez mangé ce matin (pourtant j'ai trouvé ça très copieux) car il se prend la formule petit-déj.
Avec tout ça, il s'est passé une heure depuis notre arrivée en ville, ce n'est pas trop ce que j'avais prévu, mais bon...

Ca monte dur
Après un quart d'heure tranquille, la montée devient relativement raide. On est environ la moitié du temps à l'ombre grâce aux arbres. Il ne faut pas compter sur les nuages car le ciel est intégralement bleu.
Nous déjeunons à l'ombre d'un beau sapin. En face de nous, on a une vue sur un très beau massif.
Je suis tellement bien que je reste là une heure et demie. Lorsque je repars, Jacques a déjà plié bagage et repris la route depuis un quart d'heure, je crois qu'il a senti que j'avais envie de terminer cette montée tout seul.
Sur cette partie, on rencontre malheureusement beaucoup de téléskis, télécabines et autres trucs de ce genre, ce qui enlaidit un paysage qui sans ces appareils serait splendide. Il y a aussi beaucoup de travaux, sans doute pour en rajouter encore plus...
Par endroit, le chemin est envahi par les sauterelles, ce sont parfois des dizaines qui sautent à chaque pas, c'est impressionnant. Il y a aussi différentes sortes de plantes, toutes très jolies.

Le col de l'Iseran
Il est 15 heures lorsque j'arrive au col de l'Iseran à 2764 m d'altitude. C'est le plus haut de tout le parcours. C'est pas terrible là-haut, car une route permet de monter jusque là et donc c'est envahi de touristes. Du coup l'endroit n'est pas très propre.
On se fait tout de même une bonne pause à l'ombre d'un petit abri, on visite l'église Notre-Dame-de-Toute-Prudence (1939) avec au-dessus de l'entrée une très grande statue de la Vierge, avant de reprendre le chemin.

Descente et précipice
Ça commence par une forte descente comme je ne les aime pas du tout, et rapidement on arrive au pont de la Neige. Juste après, il faut marcher au bord d'un précipice en bas duquel coule un gros torrent. J'en mène pas large : heureusement, aux endroits critiques, il y a une main courante. Jacques, quant à lui, a l'air tout à fait à l'aise, ce qui n'est visiblement pas le cas d'une petite famille qui fait rapidement demi-tour.
Puis de nouveau une forte pente, s'améliorant petit à petit. Par ici on ne croise plus personne, seules nos amies les marmottes nous tiennent compagnie.

Une fin pénible
Nous nous faisons une petite pause sur le petit pont situé à Pied-Montet, puis nous repartons. A partir de là nous commençons à ressentir la fatigue. Enfin, on approche du but.
Un kilomètre plus loin nous quittons le GR5 et prenons le GR5 E vers Bonneval-sur-Arc. Il nous reste environ 3 km, dont la dernière moitié sous forme d'une grosse pente qui nous paraît bien longue. Nous sommes bien contents d'arriver !

Le gîte de Bonneval-sur-Arc
Le gîte est bien sympa, et le village, avec ses toits en lauzes, est vraiment très joli.. Au dîner nous mangeons une fondue savoyarde avec une bonne bouteille de vin blanc pour nous remettre de nos émotions.
Aujourd'hui, le ciel est resté d'un bleu pur toute la journée et j'ai encore réussi à attraper quelques coups de soleil.

Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes
Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes
Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes Photo de ma randonnée dans les Alpes    
retour en haut

  <<     >>  

Création site Internet -- Traiteur Seine-et-Marne -- Traiteur 77