Rechercher sur itirando.com
Accueil Var Bretagne Alpes Conseils Contacts

   I      J1     J2     J3     J4     J5     J6     J7     J8     J9     J10     J11     Carte  
Version imprimable

> Ma randonnée dans le Jura --> Pont-de-Roide - Le Vanney

De bonne heure, de bonne humeur
Je décolle du gîte à 8h00. Aujourd'hui j'ai la distance de 40 km à parcourir pour atteindre le gîte suivant. Mais ce matin, par chance, je ne sens presque plus mon sac sur mes épaules. Génial ! De plus toutes traces de nuages ont disparu pendant la nuit.

Paysage vu d'un petit pont de Pont-de-Roide

Je retrouve le GR5 vers Saint-Hippolyte. J'en profite pour me réapprovisionner en nourriture et surtout en eau car je sens qu'aujourd'hui les 2 litres que j'ai emportés ne vont pas suffire. D'ailleurs peu de temps après, vers la Grosse Roche, je trouve un endroit charmant, parfait pour faire la pause déjeuner. Je suis juste à côté d'un petit ruisseau qui emplit l'espace de son chant. J'en profite aussi pour étendre le linge que j'ai lavé hier soir et qui n'a pas eu entièrement le temps de sécher.

Paysage aux environs de Courtefontaine
retour en haut

Ah, les vaches...
Si vous avez peur des vaches, n'allez surtout pas vous promener dans le Jura ! Et ça ce n'est marqué nulle part sur les différentes revues que j'ai pu consulter. Enfin je ne pense pas que les personnes ayant la phobie des vaches soient très nombreuses, car pour trouver plus inoffensif qu'une vache il faut chercher un bout de temps. Tout ça pour dire que si vous décidez d'aller vous promener dans le Jura, vous aurez très souvent à traverser des enclos. Des passages sont aménagés pour permettre aux randonneurs de les traverser. Une fois j'ai dû attendre que 2 vaches qui broutaient juste devant le passage daignent bien aller manger plus loin, donc rien de très gênant. Et puis c'est très curieux une vache : dès qu'on passe à proximité, elles lèvent la tête et vous observe d'un regard pas forcément intelligent, mais fort sympatique.

Traversé de nombreux enclos à vaches

Le Doubs et le dur
Bon, avec tout ça je suis arrivé au bord du Doubs que je longe sur plusieurs kilomètres. C'est magnifique dans le secteur. Et le bruit de l'eau qui s'écoule, moi ça me fait toujours rêvasser. Enfin toutes les meilleures choses ont une fin, j'approche du gîte "le Vanney" et je dois provisoirement quitter la rive du Doubs. Ma journée se termine en beauté car j'ai un dénivelé de + 300 mètres à franchir sur une distance d'un kilomètre... Dans ces cas pour ne pas sentir la côte, il suffit de faire de tout petits pas à la fois et penser à autre chose, ou mieux ne plus penser. Pour les femmes ce n'est donc pas un problème... (mais non, je rigole !).

Le Vanney
Ouf, j'arrive au gîte, il est 20h00, ça fait quand même une bonne journée. Heureusement il fait aussi restaurant, je vais pouvoir reprendre des forces. Je tombe en plein dans le repas annuel d'un groupe de retraités, avec un accordéoniste qui heureusement se débrouille plutôt bien. Et puis ça fait du bien de voir des humains car aujourd'hui je n'ai croisé personne sur les chemins ! Le repas est excellent et très copieux, tout ça pour un prix dérisoire.

retour en haut

  <<     >>  

Création site Internet -- Traiteur Seine-et-Marne -- Traiteur 77