Rechercher sur itirando.com
Accueil Var Bretagne Alpes Conseils Contacts

   I      J1     J2     J3     J4     J5     J6     J7     J8     J9     J10     J11     Carte  
Version imprimable

> Ma randonnée dans le Jura --> Les Tuffes - Genève

Ca monte...
La journée s'annonce encore très belle. La première partie du parcours consiste à monter tout en haut de La Dôle (1677 m). Le chalet des Tuffes étant situé à 1200 et quelques mètres, ça fait un sacré dénivelé pour commencer la journée !
Les distances sont trompeuses, car d'en bas, j'ai l'impression qu'il va me falloir une toute petite heure pour arriver au sommet : en fait je mettrai environ 1 heure et demie. Mais à vrai dire le parcours est très agréable. De plus, au loin j'aperçois des groupes de chamois qui caracolent sur les pentes de La Dôle. Ils sont malheureusement bien trop loin pour que je tente de les photographier.

La Dôle vue de la Suisse
retour en haut

... mais ça valait le coup !
J'arrive au sommet : la vue est remarquable, surtout du côté des Alpes. Je me tourne pourtant encore une fois du côté d'où je viens et j'aperçois le chalet des Tuffes, qui d'ici apparaît comme un simple point blanc. J'agite le bras dans cette direction au cas où la responsable du gîte aurait suivi ma progression avec des jumelles.
Donc, de l'autre côté, j'aperçois la chaîne des Alpes avec ses sommets enneigés, le lac Léman, une zone étrangement plate entre La Dôle et le lac... C'est à couper le souffle tellement c'est beau (surtout après un dénivelé de plus de 450 m). Je fais plusieurs photos du panorama, mais malheureusement ça ne donnera pas grand chose à cause de la brume.
Avant de partir, je décide de faire une dernière photo, avec des herbes et rochers du sommet en premier plan, et le Mont Blanc en arrière plan. Pour cela, je me retrouve à moitié allongé par terre, dans une position hasardeuse et avec toujours mon sac sur le dos. C'est bien sûr à ce moment là que choisi un randonneur pour apparaître de derrière un petit monticule, alors que jusqu'ici je n'avais encore vu personne. Pfff !

Le lac Léman vu de Nyon
retour en haut

De nouveau en Suisse
Je finis tout de même par reprendre ma route. Je retrouve de petits panneaux indicateurs en bois qui indiquent ma direction, c'est-à-dire Saint-Cergue (pour info, à 1041 m). De là je prends un petit train qui me conduit à Nyon (375 m). Du train, le paysage est vraiment sympa également. Mine de rien, je m'aperçois que je viens de descendre de 1300 mètres en quelques heures : c'est pas rien.

Avant de parcourir Nyon, je me renseigne des différentes possibilités pour rejoindre la capitale française, et il s'avère que le plus simple et le plus rapide est de rejoindre Genève, puis de là prendre un TGV pour Paris. En attendant le petit train suisse pour Genève, j'en profite pour faire un tour dans les rues de Nyon.

Monument dans Genève

Une dernière émotion
J'arrive à Genève. La première chose que je décide de faire est de prendre mon billet de train. Je me rends soudain compte que je n'ai pas assez d'argent pour payer le billet, alors que ma carte bancaire ne peut servir qu'en France et qu'il y a peu de chance que mes chèques français soient acceptés. Je me présente tout confus à un guichet de la gare : comme prévu, ni ma carte bancaire, ni mon chéquier me sont utiles. Heureusement, mon interlocuteur me propose que je paye seulement la réservation, puis de prendre le billet dans le train. Ouf, sauvé, je me voyais mal errer dans Genève comme un malheureux...
Histoire de me remettre de mes émotions, je profite des 2 heures qu'il me reste avant mon départ pour me balader dans la ville un peu au hasard. Ca me fait un peu bizarre de voir tant de gens après être souvent resté des heures entières sans voir un seul être humain. Pourtant il va bien falloir que je m'y fasse. Eh oui, c'est déjà terminé. Mais une chose est sûre, c'est que ce n'est certainement pas la dernière randonnée que j'effectue !

retour en haut

  <<     >>  

Création site Internet -- Traiteur Seine-et-Marne -- Traiteur 77