Rechercher sur itirando.com
Accueil Jura Bretagne Alpes Conseils Contacts

   I      J1     J2     J3     J4     J5     J6     J7     J8     J9     J10     J11     J12     J13     J14     Carte  
Version imprimable

> Ma randonnée dans le Var --> Signes - La Blanque

C'est quoi ça La Blanque ? C'est un lieu-dit où habitent mes grands-parents du côté maternel. Le GR passe à 500 m de chez eux : ça tombe bien !

Un problème de balisage
Revenons à nos moutons. Je pars donc de Signes et rapidement je m'aperçois que le tracé du chemin balisé sur le topo-guide ne correspond plus du tout à la réalité du terrain. Jamais ma boussole n'a autant fonctionné ! C'est dans ces cas là qu'on se rend compte que ces petits trais rouge et blanc sont indispensables.

J'arrive enfin à la Petite Colle, gros rocher d'où l'on peut voir la Sainte-Baume, la Sainte-Victoire, la montagne de Lure et les Alpes.

Très belle vue de la Petite Colle (906 m)

On a donc une vue magnifique : après l'effort, le réconfort !

Autre vue de la Petite Colle, un peu plus loin
retour en haut

Je repars donc tout réveur quand tout d'un coup je perçois un gros bruit dans les fourrés à une dizaine de mètres sur ma gauche. J'ai juste le temps de m'écarter pour laisser le passage à un énorme sanglier. Gloups, il m'a fait peur cet "imbécile", il aurait pu prévenir tout de même !

Mais où il est ?
Il est déjà plus de 18h00, l'heure à laquelle je devais arriver à La Blanque. Bon, rien de dramatique, j'y serais certainement avant 19h00. D'ailleurs je fais le point : mon topo-guide m'annonce « emprunter (...) un chemin traversant la plaine, descendre au bord du Caramy, franchir ce ruisseau sur une bonne passerelle et continuer en bordure d'une vigne ». Facile ! J'arrive rapidement au bord du Caramy, je cherche le pont... Pas de pont. PAS DE PONT !!! Certainement emporté par une crue. En temps normal cela m'aurait fait rire, ou au moins sourire car il m'en faut plus que ça, mais là je suis attendu par mes grands-parents et je n'ai aucun moyen de les joindre ! Je suis franchement énervé. Il est malheureusement impossible de franchir ce "ruisseau", il a beaucoup plu la semaine précédente et mon ruisseau s'apparente plutôt à un torrent. Je longe la rivière à la recherche d'un éventuel pont, mais j'arrive rapidement dans une impasse de végétation. Je retourne sur mes pas de plus en plus énervé.

Pas de pont...

Pas trop tôt...
A ce moment, je vois un paysan venir chercher une chèvre qui broutait sous un arbre pas très loin de moi. Il tombe bien celui-là. Je lui explique mon problème de pont et il me propose de téléphoner et de me conduire à La Blanque. Son haleine de cow-boy n'est pas très engageante mais j'accepte sa proposition, surtout qu'avec tout ça il commence à faire sombre. Nous voilà partis, je l'ai attendu une bonne demi-heure chez lui, le temps qu'il rentre cette chèvre ainsi que d'autres, dispersées un peu partout autour de la ferme. Arrivé à un rond-point près de Tourves, c'est à dire à mi-chemin, il s'arrête : il ne "peut" pas aller plus loin, il faut vite qu'il retourne s'occuper de ses chèvres. Mouais, tant pis, de toute façon vu la conduite il valait peut-être mieux ça ! J'arrive enfin, il est plus de 21 heures… Je suis très content de revoir mes grands-parents, dommage que j'arrive dans de telles conditions !

retour en haut

  <<     >>  

Création site Internet -- Traiteur Seine-et-Marne -- Traiteur 77